VICTOIRE DE L’IMPERIUM SUR NETHAMUS ! Des tempêtes infernales rugissantes ont dévoré la majeure…

VICTOIRE DE L’IMPERIUM SUR NETHAMUS !

Des tempêtes infernales rugissantes ont dévoré la majeure partie du continent austral de Nethamus, mais les précieux silos à grain de l’agri-monde restent intacts. Le système Konor ne mourra pas de faim.

Enhardies par leur victoire sur Konor, les armées de l’Imperium se mirent en route pour l’agri-monde de Nethamus, le grenier du système. Leur nombre fut renforcé par des légions Skitarii et des machines de guerre grondantes venus du monde-forge reconquis. Ces troupes s’avéreraient vitales lors de la bataille pour Nethamus, car les machines-démons et les blindés corrompus arpentaient déjà la surface de la planète. Des Reavers Drukhari avaient aussi été repérés, filant à travers les plaines à bord de leurs agiles montures. Ces tueurs sadiques se délectaient de la terreur et de la confusion générées par le conflit, apparaissant de nulle part comme des croque-mitaines pour s’emparer des infortunés afin de les réduire en esclavage ou en jouets torturés.

Certains des plus féroces affrontements eurent lieu au Goulet, la région de vallées qui reliait au nord le continent austral incinéré, où les quelques chenilles-usine restantes disposaient toujours de leur précieuse cargaison. Le sol avait été transformé en un désert de cendre sous la pluie de projectiles explosifs, tandis que les régiments de chars impériaux formaient un mur d’acier afin de défendre le moindre pouce de terrain.

Cette défense héroïque fit gagner un temps précieux au Convoi Druseus – le plus grand des rassemblements de chenilles-usine et ses protecteurs blindés – afin d’atteindre une position facilement défendable parmi les vallées les plus au nord. Alors que les forces hérétiques se pressaient sur tous les fronts, le convoi fit halte et ses défenseurs érigèrent à la hâte des fortifications, creusèrent des tranchées et déployèrent des tourelles de défense. Au cours d’un combat de char faisant trembler le sol, les forces impériales repoussèrent l’assaut et pulvérisèrent les machines démons comme les tanks corrompus jusqu’à ce que le champ de bataille soit recouvert des épaves fumantes de centaines de véhicules, forçant l’ennemi à battre en retraite.

La cité de Khorsis, longtemps le dernier bastion impérial de la planète, fut enfin reprise quelques jours plus tard, mais le temps que les dernières poches de résistance hérétique soient purgées, la grande ruche agricole n’était guère plus qu’une coque carbonisée. Nethamus, bien que criblée de tempêtes de feu et suffocante sous les épais nuages de fumée, s’accrochait encore à la vie. De plus en plus de renforts impériaux posèrent le pied sur la planète, et bientôt les chenilles-usine se retrouvèrent retranchées derrière les protections de lignes de défenses et de batteries d’armes Vengeance, et gardées par des régiments de soldats de l’Astra Militarum. Les vivres et les fournitures médicales en sécurité, la défense du système Konor pourrait continuer.


Commentaires

  • Pas de commentaire ». ».
  • Ajouter un commentaire