Nos amis de Imbricus se préparent

Nos amis de Imbricus se préparent …















IMBRICUS ne vous oublie pas ! L’été a été pour moi l’occasion de préparer les fêtes de noël.
Deux billes de hêtre sont arrivées dans le jardin, c’est donc pour moi l’occasion de vous montrer quelques étapes de la fabrication du jeu. Une partie de la fabrication est classée secret-défense mais je peux quand même vous montrer le travail préliminaire ! Souvent, des personnes m’interrogent sur le produit et me demandent s’il est fabriqué avec des commandes numériques, des découpes laser (non, Dark Vador ne fabrique pas d’IMBRICUS) ! Le processus reste artisanal et tout est réalisé par mes soins dans mon petit atelier rempli de copeaux.
Je suis allé choisir ce bois à la scierie de Challans, il provient des pays de Loire. C’est un bois de premier choix, sans aucun nœud. Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un tronc débité en planches. Dans un premier temps, je recoupe ces planches pour pouvoir les travailler plus facilement. Je déligne ensuite des longueurs que je rabote afin d’obtenir des sections aux dimensions précises et une surface lisse. Ces sections de bois seront ensuite usinées pour créer les assemblages, puis recoupées en tronçons de 5 mm pour devenir des pièces finies.
Il n’y a pas de hautes technologies, mais beaucoup d’amour, de passion et de rigueur pour fabriquer des IMBRICUS avec ce produit naturel (le bois ne subit aucun traitement chimique et je n’applique aucun produit de finition sur les pièces du jeu). Le jeu passe par la manipulation et stimule le sens du touché. Il réveille en chacun de nous nos talents de constructeurs !
La prochaine fois, je vous parlerai de mes sacs en toile de jute…

Commentaires

  • Pas de commentaire ». ».
  • Ajouter un commentaire